Portage salarial (EOR) : comment réussir en Espagne ?

 Avec une économie solide et une qualité de vie intéressante, l’Espagne offre aux entreprises de nombreuses opportunités lucratives d’expansion des activités. La patrie de Christophe Colomb fait d’ailleurs partie des pays qui accueillent le plus de travailleurs indépendants. Les entreprises peuvent rapidement bénéficier de tous les avantages offerts par l’environnement commercial italien grâce aux services EMPLOYER OF RECORD proposés par SKALIS Espagne.

Les services EOR permettent aux entreprises d’étendre très rapidement leur activité en Espagne tout en bénéficiant d’une grande flexibilité et de coûts d’investissement réduits. Avec SKALIS EOR, vous bénéficiez d’un soutien complet tout au long du processus d’embauche, et d’un accompagnement continu pendant la phase opérationnelle des employés. De quoi obtenir rapidement de bons résultats sur le marché espagnol.

 

Pourquoi se développer en Espagne ?

 

Située dans un endroit stratégique avec un accès à l’Atlantique et à la Méditerranée, l’Espagne est au carrefour de certaines grandes routes commerciales mondiales. Développer une activité commerciale dans ce pays signifie obtenir un accès illimité au marché de l’Union européenne, ainsi qu’une entrée facile sur les marchés du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’Amérique latine. Voici d’autres raisons pour lesquelles se développer en Espagne est une très bonne idée :

 

  • L’Espagne est la quatrième plus grande économie de l’Union européenne et la 14ème plus grande au monde. C’est également le 13ème destinataire mondial des investissements étrangers, puisque plus de 14 600 entreprises étrangères sont présentes dans le pays, dont 70 des 100 premières entreprises du classement Forbes Global 2000.
  • Le pays dispose d’un vaste marché intérieur et a également un accès direct au marché européen, à la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ainsi que de l’Amérique latine.
  • La main-d’œuvre espagnole est hautement qualifiée et instruite. Selon le Global Talent Competitiveness Index, l’Espagne est le sixième pays au monde et le troisième en Europe pour le pourcentage de la population ayant suivi un enseignement supérieur, soit 46,5 %. Les universités espagnoles sont réputées pour former des professionnels dont les aptitudes et les compétences sont très appréciées.

 

Le droit du travail en Espagne

 

  • Les contrats de travail en Espagne :

En Espagne, il est légalement tenu de mettre en place un contrat de travail écrit et solide en qui énonce les conditions de rémunération, d’avantages et de licenciement de l’employé. Le document doit toujours indiquer le salaire et les éventuels montants de compensation en euros.

Le salaire minimum national en Espagne est fixé à 1260 euros par mois (sur 12 mois). Les salaires sont payés mensuellement, généralement le dernier jour du mois. Les primes salariales de 13ème et 14ème mois sont obligatoires en Espagne. Elles doivent être versées en juillet et en décembre.

  • Le temps de travail en Espagne :

La limite normale de travail en Espagne est de 40 heures par semaine réparties sur cinq jours. Tout travail effectué au-delà de la limite normale de travail doit être payé comme des heures supplémentaires. Le taux de rémunération de ces heures supplémentaires est régi par les conventions collectives et ne peuvent pas dépasser 80 heures par an.

  • Les congés en Espagne :

En Espagne, les employés ont droit à 22 jours ouvrables de congés payés par an.

Les salariés ont droit à des indemnités de maladie versées par l’employeur et la sécurité sociale. Les trois premiers jours de congé de maladie ne sont pas payés, sauf si l’employeur accepte de le faire. Entre le quatrième et le 15ème jour, l’employeur doit payer 60 % du salaire de l’employé. Entre le 16ème et le 20ème jour, la sécurité sociale couvre 60 % du salaire et à partir du 21ème jour, la sécurité sociale couvre 75% du salaire.

Les femmes enceintes ont droit à un congé de maternité rémunéré de 16 semaines, entièrement couvert par la sécurité sociale. Cette durée est portée à 18 semaines en cas d’accouchement compliqué ou de naissances multiples. Les six premières semaines du congé doivent être prises directement avant et après la naissance, mais les dix semaines restantes peuvent être prises à tout moment jusqu’à un an après la naissance. Quant aux nouveaux pères, ils ont droit à un congé paternité de 16 jours, entièrement couvert par la sécurité sociale.

 

  • Le licenciement en Espagne :

Une période d’essai d’au plus 6 mois pour les techniciens qualifiés (ou 2 mois pour les autres travailleurs) peuvent généralement être convenus par écrit dans le contrat de travail, qui est déposé auprès de l’agence locale pour l’emploi. Lorsque l’entreprise souhaite mettre fin à un contrat, elle doit s’attendre à payer un mois supplémentaire en guise de préavis, en plus des indemnités de départ.

En Espagne, la période minimale de préavis pour les employés démissionnaires est fixée à 15 jours, sauf si une période plus longue est spécifiée dans le contrat de travail ou les conventions collectives.

 

Les avantages du portage salarial avec SKALIS EOR en Espagne

Vouloir développer son entreprise en Espagne est une bonne idée. Et pour y arriver rapidement, le portage salarial reste la meilleure solution, pour de nombreuses raisons :

  • L’expansion des activités en Espagne par le biais de la location de personnel donne aux clients la possibilité de pénétrer le marché italien le plus rapidement possible et de bénéficier de l’accès illimité qu’il offre aux marchés de l’Union européenne et de la région méditerranéenne.
  • Le portage salarial permet aux clients de se concentrer sur leur stratégie de croissance, car SKALIS EOR se charge de l’ensemble des procédures administratives et juridiques liées à leur expansion et à la gestion de leurs employés.
Espagne EOR
Espagne EOR